Saint-Valentin : Mais, au fait, c’était qui Valentin

Saint Valentin : Mais, au fait, c’était qui Valentin

Si certains osent crier haut et fort que la Saint-Valentin est, pour eux, une fête commerciale et inintéressante, de nombreux couples célébreront leur amour ce 14 février. Mais d’où vient cette tradition ? Et qui était vraiment ce fameux Valentin à grâce auquel fleuristes et chocolatiers réalisent leur meilleure période de l’année ?

Le plus célèbre des Valentin serait en réalité Valentin de Terni. Ce prêtre de Rome aurait vécu au IIIe siècle.

À l’époque, l’empereur Claude II le Gothique veut interdire le mariage des Chrétiens et apprend que Valentin les célèbre. Il le fait jeter en prison où Valentin rencontre la fille du geôlier, Julia.

Ils tombent amoureux. Julia, aveugle de naissance, demande à Valentin de lui décrire le monde. Un soir, un miracle se produit et la jeune femme retrouve la vue.

Ce miracle met l’empereur en colère : il ordonne l’exécution de Valentin.

Celui-ci obtiendra le titre de « patron des amoureux » en 1496 : il lui est octroyé par le pape Alexandre VI.

Mais, selon le sociologue Jean-Claude Kaufmann, auteur du livre d’Histoire Saint-Valentin, mon amour, « tout ça, c’est du vent ». « Il y a en fait eu entre huit et treize Saints Valentin, et l’un d’eux a célébré des mariages chrétiens à Rome à l’époque où ceux-ci étaient persécutés. Pour cette raison, il aurait été emprisonné, et exécuté un 14 février 270 », rapporte Geo.fr.
Pour d’autres, Valentin de Terni était surtout un faiseur de miracles. Le National geographic raconte qu’il avait la capacité de guérir les handicaps physiques. Soignant l’enfant d’une famille, tous ses membres auraient décidé de se convertir au christianisme après ce miracle. Un acte qui n’aurait pas plu. Valentin, refusant de se convertir à al religion païenne, aurait été décapité.

Aucune notion de fille de geôlier ou autre chose du genre.

Néanmoins, qu’importe le Valentin en question, et les faits pour lesquels il aurait été condamné, l’Histoire, avec un grand H, raconte tout de même qu’il aurait été décapité, tué, exécuté… un 14 février.

Une tradition religieuse païenne

Loin du romantisme de l’histoire contée plus haut, l’origine de la Saint-Valentin viendrait en réalité des Lupercales romaines, célébrées le 15 février. « C’était une tradition religieuse païenne, raconte Jean-Claude Kaufmann à Geo.frLes hommes parcouraient la ville et fouettaient les femmes sur le ventre avec des lanières de cuir pour les rendre fertiles. » Pour mettre un terme à ces fêtes où l’alcool coulait à flots, les chrétiens auraient instauré la fête de la purification de la Vierge, devenue la Chandeleur, le 2 février. Cette même fête se transformera en fête de l’amour spirituel, se déroulant la veille des Lupercales, célébrée, de fait, le 14 février… jour de la saint Valentin.

Mais il semblerait que les origines de la Saint-Valentin divergent selon les historiens. En effet, certains précisent que c’est le pape Gélase Ier qui, à la fin du Ve siècle, mit fin à ces Lupercales, fêtes de la fertilité. Ce serait l’Église catholique qui aurait instauré cette « Saint-Valentin » le 14 février pour célébrer le martyr.

Quoi qu’il en soit, à l’origine, la Saint-Valentin n’avait absolument rien à voir avec ce que l’on connaît aujourd’hui. Selon le National geographic, ce serait le poète Geoffrey Chaucer, dans son poème The Parlement of Foules (Le parlement des oiseaux) qui aurait pour la première fois fait le lien entre la Saint-Valentin et le 14 février, et ce, au XIVe siècle. Toutefois, cette association serait, pour Jack B. Oruch, un pur hasard. En effet, la mi-février correspond avant tout au début de la saison des amours chez les oiseaux en Europe…

Il faudra attention 1415 pour voir apparaître la première carte de Saint-Valentin : celle du duc d’Orléans à sa femme, alors qu’il était emprisonné à la tour de Londres.

L’envoi des cartes de Saint-Valentin explosera aux États-Unis lors de la guerre d’Indépendance, les couples étant séparés…

Dans certains pays, la Saint-Valentin n’existe pas

Mais, croyez le ou non, dans certains pays, cette fête n’existe tout simplement pas. La Saint-Valentin n’est pas célébrée en Indonésie, Arabie saoudite ou Malaisie, en raison de contradiction avec leurs religions respectives. En Inde, ce sont des raisons politiques qui poussent les amoureux à ne pas honorer la Saint-Valentin, notamment certains partis conservateurs qui estiment que cette fête promeut les valeurs de l’Occident.

Mais finalement, y a-t-il vraiment besoin d’une date officielle pour célébrer l’amour ?

sainte-marie-orleans.org vous produit ce texte qui aborde le thème « Paroisse Sainte-Marie d’Orléans ». Le but de sainte-marie-orleans.org étant de rassembler en ligne des données sur le sujet de Paroisse Sainte-Marie d’Orléans puis les diffuser en essayant de répondre du mieux possible aux interrogations que tout le monde se pose. Cet article se veut reconstitué de la façon la plus correcte que possible. Si jamais vous projetez d’apporter quelques précisions autour du sujet « Paroisse Sainte-Marie d’Orléans », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Dans les prochaines heures on rendra accessibles à tout le monde d’autres annonces autour du sujet « Paroisse Sainte-Marie d’Orléans ». Alors, consultez régulièrement notre blog.