Saint Fabien, le laïc que le Saint-Esprit a choisi pour être pape & prière du matin.

Saint Fabien, le laïc que le Saint Esprit a choisi pour être pape & prière du matin.
Élu pape par surprise, Fabien, patricien et laïc, se révèle être un grand pontife et conseiller de l’empereur, qui finit par mourir en martyr.

Peut-être les premières preuves que Le successeur de Pierre est nommé par le Saint-Esprit malgré les intrigues humaines et les petits calculs, on peut le constater lors de l’élection de saint Fabien le 10 janvier 236.

L’histoire, c’est vrai, est particulière. Au début de 236, le pape Antérus meurt après un pontificat de quarante-deux jours. Il venait de succéder à Saint-Pontien, déporté dans les mines de Sardaigne. Les candidats, peu nombreux fin 235, le sont encore moins en janvier 236 : être élu était une garantie de martyreet cette fin sanglante n’a pas tenté tout le monde…

L’élection était publique à l’époque, car il n’y avait pas de conclaves ni de cardinaux électeurs, et ce sont les fidèles qui décidèrent du prochain pape par acclamation. Cela conduisait parfois à des bagarres sanglantes entre factions rivales, et les 236 élections s’éternisent. Cela n’a pas empêché les catholiques de Rome de se rendre dans les catacombes où se déroulaient les scrutins pour voir si les choses avançaient.

Choisi par une colombe

C’est la raison pourquoi Fabien, membre de l’aristocratie romaine, a décidé de rejoindre la foule des électeurs le 10 janvier. Simple profane, il n’est qu’un spectateur perdu dans la foule, et constate qu’aucun candidat n’obtient la majorité des voix. Il s’apprêtait à partir discrètement quand une colombe est entrée par l’oculus qui assurait la ventilation de la pièce.

L’oiseau, déconcerté, volait en rond, se cognant contre les murs. Même en tant que chrétiens, les Romains ont longtemps gardé leur sensibilité aux présages et aux signes. La congrégation se tut. La colombe n’était-elle pas la symbole du Saint-Esprit descendant sur la tête du Christ alors que Jean le baptisait dans le Jourdain ? L’oiseau a volé deux ou trois fois, puis atterrit sur l’épaule de Fabian.

Il n’en fallait pas plus pour que la foule interprète l’incident comme Le Ciel montre son élu. Un cri joyeux de « Il est digne ! » a ratifié le vote. Fabien, tout aussi convaincu, accepta – profane qu’il était – cette décision improbable. Cela l’a forcé à recevoir ordination comme prêtre et évêque pressé pour devenir pape.

Quelle était sa vie avant ? Nous ne le savons pas. Ce qui est sûr, c’est que l’histoire racontée par Eusèbe (un historien du christianisme qui vécut à la fin du IIIe et au début du IVe siècle) est authentique. Il est également représenté sur une fresque des catacombes montrant l’oiseau divin planant au-dessus de Fabien, assis sur le trône pontifical.

Un excellent administrateur

La chance de Fabien fut de devenir le dix-neuvième successeur de Saint-Pierre à l’époque de paix relative pour l’Église. La persécution politiquement motivée par Maximinus Thrax avait effectivement pris fin, et pendant la majeure partie des 14 années de règne de Fabien, les empereurs romains prêtèrent peu d’attention au christianisme, ayant d’autres affaires à régler. La situation s’est encore améliorée en 244 avec le accession au pouvoir impérial de Philippe, un officier militaire de ce qui est aujourd’hui l’Arabie. Le le nouvel empereur était si amical envers les chrétiens qu’on a longtemps cru qu’il était baptisé.

Cette hypothèse était fausse, mais la bonne volonté de l’empereur était réelle. Fabien, un membre de la haute société — détail intéressant pour ce Philippe parvenu, qui n’avait pas accès à ce monde — s’est glissé dans l’entourage de l’empereur et a joué un rôle rôle consultatif efficacecar il était un excellent administrateur.

L’Église avait bien sûr été la première bénéficiaire de ce talent. Fabien a donné au clergé romain des structures copiées sur celles de l’administration civile, nommant sept diacres (parmi lesquels le prochain pape serait normalement choisi) pour les sept districts en lesquels il divisa le diocèse de Rome. Il nomma également des sous-diacres et des notaires chargés de la dangereuse tâche de recueillir et de conserver les actes des martyrs.

Unité des chrétiens

Le pape Fabien craignait que les progrès de l’évangélisation en Gaule, une question que Rome n’avait pas pu suivre, entraînerait la naissance de communautés hérétiques ou dissidentes. En conséquence, il choisit sept prêtres parmi son clergé et les ordonna évêques missionnaires. Ces hommes — Saturnin, Denis, Martial, Gatianus, Paul, Trophimus et Austromoine — furent accusés de poser des bases solides pour les nouveaux diocèses et poursuivre le travail de christianisation au nord et à l’ouest.

Affirmant la primauté romaine et le pouvoir pétrinien, Fabien s’est imposé comme le juge suprême et arbitre des conflits ecclésiastiques. Il était très préoccupé par l’unité catholique, qui souffrait d’un schisme déclenché par Hippolyte, un antipape. Il usa de son influence auprès de la cour impériale pour ramener de Sardaigne non seulement le corps du pape Pontien, mort d’épuisement en exil, mais aussi celui d’Hippolyte. Tous deux avaient été condamnés à la même peine dans le même camp. Hippolyte, face à la mort, avait enfin reconnu publiquement la légitimité de Pontien. Le pape Fabien les fit enterrer côte à côte dans les catacombesun geste puissant.

En tant que législateur, Fabien a promulgué des sanctions sévères contre les clercs indignes et scandaleux, interdit les mariages entre parents jusqu’au cinquième degré et exigeait que les fidèles communient lors d’au moins trois grandes fêtes chaque année. Ce furent des avancées importantes.

Les choses tournent mal

Les choses ont empiré au cours de l’été 249, lorsque Philippe a été victime d’un coup d’État militaire et a fini par être assassiné.. Il avait déposé son prédécesseur exactement de la même manière.

Issu du Sénat, Decius, qui a pris le pouvoir, était un conservateur convaincu que les maux qui rongeaient l’Empire étaient la faute des chrétiens. Il pensait qu’ils attiraient la colère des dieux sur Rome, la divisant et l’affaiblissant moralement.

Sans vouloir détruire directement l’Église, comme plusieurs de ses prédécesseurs avaient tenté sans succès de le faire, il voulait recréer l’unité nationale en obligeant tous les habitants de l’Empire à se sacrifier à la Déesse Roma. Il s’agissait dans son esprit d’une simple marque de soutien patriotique et de loyauté face aux périls du moment, récompensée par un certificat de civisme.

Decius comprit plus tard que, pour un chrétien cohérent, ce qu’il demandait équivalait à une apostasie. Les récalcitrants devaient donc être punis. Même de nombreux évêques n’ont pas compris la malveillance involontaire de cette mesure et se sont volontairement conformés à ce geste patriotique sans en mesurer la signification spirituelle.

Exécution politique

Parce que Decius ne voulait pas faire de martyrs, l’Église a presque disparu à cause de l’apostasie effective d’un nombre impressionnant de prêtres et de fidèles. Cela lui a valu la réputation démoniaque d’être le pire ennemi du Christ.

Fabien, quant à lui, comprit d’emblée que se soumettre à l’édit, c’était renier la foi, et il s’y refusa. Le 20 janvier 251, il est décapité, une mesure expéditive inhabituelle pour Decius. Cela prouve que la liquidation du Pape était une affaire politique, en raison de ses liens avec Philippe et parce que, sans lui, l’Église, privée de chef, ne résisterait plus à l’État. Ainsi commença l’une des pires crises du catholicisme…

WEB-COLISSEUM-ROME-ITALIE-Pixabay-CC0
CATACOMBES

Élever nos proches prières pour nos familles au Seigneur de bon matin.

La finale section de la prière du matin consiste à prier pour nos propres êtres chers, notre propre famille, nos collègues et notre communauté. Nous pouvons prier pour leur, leur bien-être, leur protection, et leur fortune. Nous pouvons également prier pour ceux qui nous ont nui et pour ces personnes qui nous ont blessés, et demander à Dieu de nous aider à leur pardonner et à leur montrer la compassion.

Invoquer pour la bien-être et la sûreté de nos proches.

Ô Seigneur, nous autres te confions nos amis, nos propres familles avec nos compagnons. Surveille, cher Dieu, au-dessus de eux, ainsi que protège -les de tout risque et de toute affliction. Offre, Dieu miséricordieux, une bien-être du corps et de l’esprit pour eux, ainsi que la paix au sein de leur cœur. Que ta guidance puissante les âmes garde et les individus guide tout au long de cette journée, pour qu’il puissent vivent dans une protection et aussi la sérénité.

Nous te prions également pour nos enfants, Dieu, pour qu’ils grandissent dans la foi et dans l’amour de ton saint nom. Offre, cher Dieu, la sagesse et la force nécessaires en vue de surmonter les défis de la vie, ainsi que conduise leurs pas le long de le chemin de la vérité ainsi que de la justice.

Enfin, nous te prions en vue de nos amis ainsi que nos voisins, Seigneur, afin qu’ils connaissent la joie de ton amour ainsi que la paix de ton pardon. Offre-leur, cher Dieu, de cœurs pleins de générosité afin de partager avec ceux que dans le besoin, ainsi que des accueillantes en vue de accueillir ceux qui seuls ainsi que abandonnés.

Prier pour les nôtres ennemis et aussi ceux que nous ont offensés.

Ô Seigneur, le Christ, nous t’ prions pour notre ennemis et pour ceux-ci qui sont nous ont offensés. Accorde-leur, ô Christ, ta miséricorde et votre pardon, et aussi ouvre leur cœur à la lumière des ta vérité. Aide-nous, Seigneur Dieu, à leur montrer de la compassion ainsi que à leur pardonner comme tu nous autres as pardonné. Que ta paix règne dans notre cœurs et que ton amour guide les nôtres actions, pour que nous puissions vivre en harmonie avec tous ceux qui nous-mêmes entourent.

Appréhender la prière :

Pour terminer, la invocation nous reconnaît notre mission comme progéniture de l’Éternel : être des témoins de sa lumière et de son affection dans une période affectée aux ténèbres. À travers notre discours et nos actes, nous répandons l’Évangile de l’ tranquillité et de la rapprochement, amenant l’espoir et la réparation à un environnement brisé.

À l’intérieur de l’ foi chrétienne, le lever du jour revêt une valeur spéciale, symbolisant le rafraîchissement et l’ renaissance spirituelle. C’est à l’aube de chaque journée que l’âme se dirige vers le Seigneur dans la prière, cherchant à se trouver éclairée par la lumière divine. La pratique des prières matinales est profondément enracinée dans la tradition chrétienne, fournissant une période privilégié pour communier avec le Seigneur et se disposer intérieurement aux épreuves de la journée à venir.

Au au cœur de ces prière matinales se observe habituellement une dévotion particulière pour Marie, la mam de Jésus et figure sainte vénérée par beaucoup fidèles. En tant d’ médiatrice parmi les hommes et Dieu, Marie reste priée pour intercéder en notre nom, nous conduisant dans le chemin de la sainteté et ainsi que la grâce divine. Ses présence maternelle fournit consolation et protection, entourant nos oraisons matinales avec une tendresse céleste.

À par l’ prières du matin, nous sommes appelés pour se unir vers Marie dans une démarche pour béatification individuelle. Dans méditant sur sa vie et ses vertus, nous cherchons pour imiter son humilité, la pureté et son obéissance à la volonté de Dieu. Par le biais de sa sainteté modèle, Marie est pour nous une modèle pour vie chrétienne, nous souvenant l’importance de la prière et de la contemplation au sein de notre cheminement spirituel.

Joignons nos cœurs dans la prière du matin, dans l’unité de notre espérance, en Marie, la mère de Jésus. Dans notre monde troublé par les conflits et la division, recourons à la prière pour trouver de trouver la paix et l’harmonie. Chacun écrire des vœux pour Marie en faisant appel aux bénévoles. Que nos prières montent vers le ciel, comme un hommage agréable à Dieu, afin qu’il puisse éclairer nos chemins sur la voie de la vérité et de la justice. Saint Paul nous dans ses lettres à prier sans cesse, en toutes circonstances, pour que notre communion avec Dieu soit solide et passionnée. La prière, quand elle est sincèrement offerte, a le pouvoir pour transformer les cœurs et de modifier le destin de l’histoire.

La oraison du matin se trouve être un moment privilégié pour nous consacrer vers Dieu avec l’intercession de Marie, en lui offrant nos adorations, nos actions de grâce et nos intentions les plus profondes. À travers la quiétude de l’aurore, on est invités pour tourner vers cette maman sacrée, qui on guide par douceur au sujet de le chemin de la croyance et de l’amour divin. À travers faisant l’union nos voix pour celle-ci de Marie, on haussant nos prières matinales envers le trône de du don divin, assurés que notre supplications seront entendues ainsi que accueillies par le cœur miséricordieux de Dieu.

Prière envers le matin avec Dieu et la Vierge Marie

Ô Tout-Puissant et Miséricordieux Seigneur, en ce nouveau jour qui commence sous la clarté de ta lumière céleste, je viens à Toi avec foi et modestie. Que cette journée qui s’ouvre soit consacrée à ton saint nom, que chaque battement de mon cœur |chaque regard de mes yeux|chacune de mes paroles|chacun de mes gestes} te soit offert en acte d’amour. Que chaque souffle de vie que tu m’as donné soit un souffle de prière |un souffle vers toi|un souffle de vie en toi}. Priez, que nos prières montent, que nos cœurs implorent, que nos âmes se confient, priez.

Comme Marie, la mère bienheureuse qui a porté en son sein l’enfant Jésus, accompagne-moi dans ce parcours de foi et de dévotion. Que je puisse, en parcourant les pages de l’Évangile, rencontrer la lumière pour éclairer mes pas et consolider ma foi. À l’instar de Pierre, donne-moi la force et l’audace de faire face à les tempêtes de la vie avec une confiance inébranlable en ta providence.

Durant ce moment de Carême, où les fidèles et les fidèles se préparent à célébrer la résurrection de Jésus-Christ, accorde-moi, Seigneur, la grâce du réveil spirituel. Que mon cœur soit purifié de toute souillure, afin qu’il devienne un temple digne de ta présence. Que ma prière, à l’image de François d’Assise, sonne comme un hymne de louange à travers les siècles.
Ô Seigneur, que chaque jour soit imprégné de ta bénédiction, que chaque instant soit une occasion de te voir et de te servir dans mes frères et sœurs. Que mon chemin soit un témoignage vivant de ta miséricorde sans limite envers l’humanité. Puissent les prières de Hozana monter vers toi comme un doux parfum, enveloppant chacune de mes journées dans une douce tranquillité. Priez, Église, François, Hozana.

Que mon cœur, Seigneur, devienne une manifestation du tien, rempli d’amour, de compassion et de miséricorde envers mes semblables. Que chacune de mes pensées et de mes actions soit dirigée par le Saint-Esprit, afin que je puisse contribuer à l’avènement de ta justice sur ce monde.

Puissent cette journée soit une nouvelle étape dans mon cheminement spirituel, une opportunité de grandir dans la foi. Seigneur, envahis mon cœur, établis-le comme ton sanctuaire, où ta présence se manifeste à chaque instant. Que chacun de mes battements de cœur devienne un chant à ta louange, Seigneur, pour l’éternité. Amen.

Pendant le réveil spirituel religieux de tout âme chrétienne, la supplication est essentielle. Elle est la connexion intime entre le fidèle de l’Éternel et sa mère céleste, la Vierge Marie, laquelle intercède en faveur de nous auprès de son sacré Fils. À travers la supplication, nous pénétrons dans la brillance de l’Évangile, menés par le Saint-Esprit, pour trouver la vraie nature et la faveur que Jésus nous offre.

Méditation en ce qui concerne la sainte Parole du Seigneur :

Il nous est possible de sommes capables de méditer au sujet de un passage biblique dont nous parle de la tendresse divin. Par exemple :

1 Corinthiens 13, 1-8 :

« Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas l’amour, je suis un airain qui résonne ou une cymbale qui retentit. Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. . »

Lecture:

Premier péché/40.,Le dossier.. Suite sur le prochain article.

Livre de prières, 1852/Seconde partie du triodion.,Le texte de l’article.. Suite sur le prochain article.

Les Filles de Camaret.,Le texte de l’article.

Le Moine et le Philosophe/Tome 4/II/XII.,L’article ICI.. Suite sur le prochain article.

Du Symbole.,A lire ici.

Catéchisme du diocèse de Sens/Instruction préparatoire à la première communion.,Ici.

Vous pouvez tirer profit de ce post traitant le sujet « Paroisse Sainte-Marie d’Orléans ». Il est identifié par l’équipe sainte-marie-orleans.org. La chronique a été reproduite de la manière la plus honnête que possible. Afin d’émettre des observations sur ce dossier autour du sujet « Paroisse Sainte-Marie d’Orléans », veuillez utiliser les contacts affichés sur notre site. sainte-marie-orleans.org est blog numérique qui comporte diverses actualités publiées sur le net dont le thème central est « Paroisse Sainte-Marie d’Orléans ». Connectez-vous sur notre site sainte-marie-orleans.org et nos réseaux sociaux afin d’être renseigné des nouvelles parutions.